PACT Bouches-du-Rhône

Aidez-nous à assurer des conditions de vies décentes pour tous, faites un don.

Nous contacter ›

Programme expérimental "Un chez soi d'abord"

Marseille

Le programme expérimental « un chez soi d’abord » vise à apporter de nouvelles réponses pour l’accès au logement et aux soins des personnes sans-abri souffrant de troubles psychiques sévères. Autrement dit, favoriser leur accès et leur maintien dans un logement ordinaire.

Contexte

Le programme expérimental « un chez soi d’abord » est issu d’une des recommandations proposée en janvier 2010 par le psychiatre de rue Marseillais, Vincent Girard, dans son rapport remis à la ministre de la santé et des sports, en se basant sur les expériences réussies aux Etats-Unis et au Canada. Suite à ce rapport, le gouvernement français a décidé d’expérimenter un programme de type « housing first » sur 4 sites en France (Paris, Lille, Marseille, Toulouse) et d’intégrer cela dans la stratégie nationale 2009- 2012 pour l’hébergement et l’accès des personnes sans-abri ou mal logées.

Le programme

L’objectif est que 100 personnes atteintes de troubles psychiatriques sévères soient accompagnées et orientées, si elles le souhaitent, vers un logement ordinaire. L’accompagnement et le suivi étant assurés par une équipe pluridisciplinaire médico-sociale composée d’un psychiatre, d’infirmiers, de travailleurs sociaux, d’un responsable addiction/ réduction des risques et d’un spécialiste de la captation de logements. Il est prévu un ratio d’un professionnel pour 10 patients. Cent autres patients seront également recrutés et suivis par l’équipe de recherche, mais bénéficieront des services médico-sociaux et d’hébergement-logement classiques. Ils serviront de groupe témoin afin d’évaluer l’efficacité financière et sociale de l’expérimentation par rapport aux modes de prise en charge traditionnels.

Le rôle du PACT

A Marseille, l’équipe réunit des salariés de l’AP-HM (Assistance Publique Hôpitaux de Marseille) pour le volet médical, d’HAS (Habitat Alternatif Social) pour le volet social et du PACT, qui intervient comme spécialiste de la captation de logements. En effet, nous avons pour mission de capter dans le
parc privé et public suffisamment de logements pour accueillir les 100 bénéficiaires pendant ces 3 années d’expérimentation. Pour atteindre ces objectifs nous utilisons le mécanisme de la location/sous-location. Cela implique que le PACT devienne le locataire en titre du logement. C’est très rassurant pour les propriétaires privés. Nous payons les loyers quoi qu’il advienne avec le sous-locataire, que le logement soit occupé ou non pendant toute la durée du bail (3 ans) et nous remettons en état si d’aventure il y avait eu dégradation par le sous-locataire.

 

 

Contacter Le PACT

Jean-François Montero

Jean-François Montero

Gestionnaire immobilier

04.91.11.64.97

Ils nous font confiance